Connect with us

Opérateurs et Forfaits mobiles

2G, 3G, H+, 4G, 4G+ : quelles différences entre ces réseaux mobiles ?

Published

on

réseaux mobiles - image

Actuellement, il existe pas moins de 7 types de réseaux mobiles. Si quelques symboles semblent familiers à certains, il est souvent difficile de distinguer les différences entre réseaux mobiles. Pourtant, ils sont mis en avant et affichés en haut de l’écran des mobiles. Les sigles plus connus étant EDGE, 3G et 4G, ils sont loin d’être les seuls employés par les opérateurs. Puisque ces acronymes font désormais partie du quotidien, les usagers devraient en savoir davantage concernant leurs caractéristiques techniques respectives. Tout ce qu’il faut savoir sur les différentes générations de réseau mobile est dans cet article.

Le point sur chaque réseau mobile

Lorsqu’on parle de webmarketing, on entend souvent parler de SEO, SMO, SEA ou SEM. C’est tout bonnement le cas de la téléphonie mobile. Elle possède en effet son propre jargon comme tout autre domaine. Il existe notamment des abréviations et des appellations spécifiques dont les significations ne semblent pas toujours évidentes. Ainsi, un point rapide sur les différents noms de réseaux mobiles s’impose !

La famille du réseau 2G

Qu’est-ce que le GSM ou le 2G ?

Il s’agit d’un réseau mobile qu’on appelle Global System for Mobile (GSM), qui permet uniquement l’échange de voix, d’où les appels. C’est le plus ancien étant donné qu’il a vu le jour en 1982. On parle effectivement d’une norme numérique de presque quarante ans.

Qu’est-ce que le GPRS ou le 2,5G ?

Le General Packet Radio Service (GPRS) a rendu possible l’échange de données, plus précisément des SMS, datas, appels… Le débit théorique maximal passe à 171,2 Kbps, mais s’élève à une cinquantaine en pratique. C’est une version légèrement améliorée du standard GSM, d’où son appellation 2,5G puisqu’il intègre toujours la seconde génération.

Qu’est-ce que l’EDGE ?

Le Enhenced Data Rates for GSM Evolution, aussi connu 2,75G, est la dernière norme de la deuxième génération de réseau mobile, qui permet d’échanger avec un débit allant jusqu’à 384 Kbps. Exceptionnellement, on l’évoque en tant que réseau pré-3G.

La famille du réseau 3G

Qu’est-ce que le réseau 3G ?

On parle ici de la troisième génération de norme de téléphonie mobile, également connue sous l’acronyme UMTS. Elle propose un débit allant jusqu’à 1,9 Mbps. Elle est donc 5 fois plus rapide que la génération précédente.

Qu’est-ce que le réseau 3G+ ?

Autant dire que l’HSDPA permet d’échanger des données avec un débit s’élevant jusqu’à 14,4 Mbps. En termes de rapidité, il faut ainsi multiplier la version initiale par 7.

réseaux mobiles et différents mobiles - image

Focus sur le réseau H+

Il s’agit d’un réseau qui se rapproche beaucoup de la 4G. Il affiche un débit de 42 Mbps, autrement dit, deux fois plus que la quatrième génération. On l’appelle également Dual Carrier ou HSPA+.

Point de mire sur la 4G

Qu’est-ce que le réseau 4G ?

Quand on parle de ce type de réseau, il faut se focaliser sur ce qu’on appelle Long Term Evolution (LTE). L’échange avec la quatrième génération de standard de téléphone mobile se fait avec un très haut débit, théoriquement de 150 Mbps. Les utilisateurs se partagent cependant la bande passante, d’où le débit sera pratiquement élevé si leur nombre est réduit.

Qu’est-ce que le réseau 4g+ ?

Connu de même sous l’appellation 4G LTE Advanced, il offre évidemment un débit plus rapide que la version initiale. Plus précisément, on parle d’un débit deux fois plus rapide, correspondant à 300 Mbps. Son avantage réside dans le fait qu’il peut cumuler jusqu’à deux fréquences, dont les différentes connexions internet s’additionnent. À la différence de la 4G, cette norme permet de répondre à un appel tout en étant connecté.

Vers une cinquième génération du réseau

On espère que la 5G sera commercialisée d’ici 2020, du moins, cette date a déjà été fixée. Son déploiement permettrait de répondre à la problématique de l’essor des Smartphones et des nouveaux objets connectés qui communiquent en réseau. Il ne faut pas oublier que ces derniers sont très gourmands en data internet, d’où la nécessité d’une excellente connexion pour plus d’efficacité et moins d’encombrement du réseau.

Le débit de cette dernière génération devrait pratiquement atteindre les 1 Gbps. On pense ainsi qu’elle est nettement plus rapide que la fibre optique actuelle. Les recherches sur le lancement et le déploiement de cette norme de téléphonie mobile ont par ailleurs fait l’objet d’un financement de la Commission européenne.

Je veux tout savoir, et même le reste. Je me passionne pour tout ce qui télécoms, digital et communications. Je me renseigne quotidiennement sur l'actualité pour vous la retranscrire ici.

Continue Reading