Connect with us

Opérateurs et Forfaits mobiles

Astuces pour calculer ses frais de résiliation

Published

on

frais de résiliation

Il n’existe pas de formule magique pour calculer les frais de résiliation d’un forfait mobile. Mais il s’agit d’une tâche tout à fait réalisable. Il suffit de compter le nombre de mois restant avant l’expiration de l’abonnement (avec engagement). L’utilisateur peut être abonné sur une durée de 12 ou 24 mois. Voici quelques astuces pour déterminer le montant des frais de résiliation d’un forfait mobile.

Comment calculer les frais de résiliation d’un forfait avec engagement de 12 mois ?

Le calcul des frais de résiliation pour un forfait avec engagement est facile. Il suffit de compter le nombre de mois restant de l’abonnement. Un abonné engagé sur une période de 12 mois souhaitant changer d’opérateur devra s’acquitter des frais de résiliation. Ils seront similaires à la somme des mensualités restant dues au cas où la période d’engagement n’a pas encore expiré. Si l’engagement est de 12 mois, l’abonné devra payer la totalité des mensualités restantes avant de changer d’opérateur. En clair, s’il lui reste six mois d’engagement et que le prix du forfait est de 10 euros/mois, il devra payer 60 euros. En revanche, s’il n’est plus engagé, il pourra résilier son contrat sans payer de frais. Donc, le calcul des frais de résiliation d’un forfait mobile avec engagement ne sera pas difficile.

Quid des frais de résiliation d’un forfait avec engagement de 24 mois ?

Le calcul des frais de résiliation d’un forfait avec engagement de 24 mois est plus compliqué. Plus précisément, il existe deux possibilités. Bien entendu, le montant des frais demandés dépend énormément du nombre de mois d’abonnement restants. Si l’abonné est encore engagé sur moins de 12 mois, les frais de résiliation représentent 25 % des mensualités restantes. Tout d’abord, il faudra multiplier le prix du forfait par le nombre de mois restants. Il ne reste plus qu’à diviser cette somme par 4 pour obtenir le montant des frais de résiliation. Il est nécessaire d’utiliser une calculatrice pour faciliter la tâche.

Dans le deuxième cas de figure, le calcul du montant des frais de résiliation est plus compliqué. Si l’abonné est encore engagé sur plus de 12 mois, les frais de résiliation seront élevés. Il devra en effet payer la totalité des mensualités restantes dues au titre de la première année d’engagement. Mais il devra également s’acquitter d’une somme représentant 25 % du montant total des mois restants dus sur la 2e année du contrat. Il convient d’utiliser un outil numérique pour faciliter la tâche. Il sera ainsi plus aisé de déterminer le montant des frais de résiliation d’un forfait avec engagement de plus de 12 mois. À noter que le désimlockage de son téléphone portable est parfois nécessaire pour changer d’opérateur. Mais l’abonné devra également connaitre le code RIO de son mobile avant de prendre une telle décision.

L’opérateur a des obligations envers ses clients

Le changement d’opérateur est une option envisageable. Mais les frais de résiliation sont inévitables s’il s’agit d’un forfait avec engagement. En tout cas, l’opérateur a l’obligation d’informer ses abonnés en cas d’expiration de leur contrat. Pour cela, il devra leur envoyer un message par courrier électronique. Inutile de rappeler que le renouvellement d’une période d’engagement n’est pas automatique. L’abonné est en effet libre de sa décision. Bien entendu, l’opérateur peut proposer une offre de réengagement plus intéressante avant la fin de la date d’abonnement. Dans ce cas, l’abonné devrait obtenir une confirmation écrite de l’offre par courrier ou par mail.

Voici tout ce qu’il faut faire pour changer d’opérateur

En général, si l’abonné souhaite résilier son contrat, c’est parce qu’il veut changer d’opérateur. Peut-être qu’il a trouvé une offre plus alléchante. Mais l’augmentation du prix de l’abonnement est aussi une raison pour quitter son opérateur. Dans tous les cas, il est nécessaire de connaitre le code RIO (Relevé d’Identité Opérateur) de son téléphone portable. Il s’agit d’un identifiant composé de 12 caractères. Il permet en clair de conserver son ancien numéro de téléphone chez un nouvel opérateur. Il suffit de composer le 3179 pour voir son code RIO. Bien entendu, c’est le nouvel opérateur qui s’occupe de la résiliation du forfait mobile.

Si le Smartphone est simlocké, l’abonné devra le débloquer avant de changer d’opérateur. Pour ce faire, il devra indiquer son IMEI. Il est facile d’obtenir ce code en composant le *#06# sur son mobile. Le code IMEI d’un téléphone portable devrait normalement apparaitre sous sa batterie ou sur son emballage. Grâce au désimlockage, il est possible d’utiliser son Smartphone sur tous les réseaux des opérateurs mobiles. Si l’abonné a réussi à obtenir son code IMEI, il pourra confier l’opération à son nouvel opérateur. L’avantage c’est qu’elle est entièrement gratuite, à condition d’avoir un mobile de plus de trois mois. Si ce n’est pas le cas, le propriétaire devra payer quelques dizaines d’euros pour désimlocker son appareil.

Je veux tout savoir, et même le reste. Je me passionne pour tout ce qui télécoms, digital et communications. Je me renseigne quotidiennement sur l'actualité pour vous la retranscrire ici.

Continue Reading